divorce et harcélement

Discussions libres, témoignages, bavardage...

Messagepar Marie » Dim 13 Sep 2009 03:08

Bonjour,

Je suis séparée depuis 2004 en instance de divorce depuis fin 2006. J'ai subit toutes sortes de pressions, harcèlements et j'ai été frappée et menacée ouvertement de persecution par mon ex et sa compagne.

J'ai dû quitter en catastrophe la maison familiale (elle lui appartient, mais nous avions rénové ensemble) avec mes enfants et mes animaux.
J'ai déposé une plainte pénale, ainsi qu' un ami présent au moment des faits et également menacé avec une grosse pierre . Ils étaient complétement ivres.
Je me suis rendue au centre LAVI qui a rédigé une lettre à mon avocat pour demander au juge de suspendre immédiatement les droits de visites des enfants (mes enfants se plaingnaient de scènes et de se faire frapper par l'amie de leur père).
A l'audience le juge à remis les droit de visite et simplement dit à mon ex " vous savez, c'est embêtant pour vous si vous vous faites attrapé au volant en ayant bu".
Quant à ma plainte pénale, le juge m'a simplement dit que je n'aurais pas droit à l'aide judiciaire car il estimait que tout cela n'était pas grave!!! Ils sont ressortit avec le sourire!!
Un de leur coup favori était d'écrire une lettre à mon avocat en racontant des conneries, ainsi, mon avocat m'écrivais pour me dire de prendre rendez vous avec lui ... la plaisanterie m'a coûté près de 3000.- pour cet avocat là!! J'ai fini par changer vu qu'il ne semblait pas du tout motivé à me défendre!!

Pour éviter les conflits, Je n'ai jamais demandé de pension pour moi et je me suis mise à travailler à 100% alors que mes enfants étaient âgés de 6 et 9 ans!!Cela a été terriblement dur pour nous!! Et il voulait encore diminuer la pension des enfants .
Là, j'ai refusé car je n'ai pas un salaire de ministre, je travaille dans un magasin. Du coup, il s'est mis à proférer des accusations contre moi, maltraitancce sur mes enfants, état psychique gravement déficient, réclame 30'000 frs et demande la garde des enfants; bref... je vous passe tous les détails sordide
J'ai pu prouver toutes ses allégations mensongères, mais au Valais la justice ne semble guère vouloir la justice, mais juste au travers de failles, d'omissions, de pertes de papiers, etc... régler quelques comptes.... il est vrai que je me suis par le passé opposé au président de ma commune et que c'est le frère qui est président dans celle ou je suis maintenant!! et l'avocat de mon ex... fait de la politique!! Au Valais on se tient la main..

En attendant, les persecutions continues et mes enfants ont souffert le martyre.... Scènes violentes, chantages, menaces déguisées, manipulations et coups de la part de la compagne et de monsieur , voilà leur quotidien quand ils se rendent chez eux.
J'ai demandé au juge qu'il les entende, ainsi que mon fils aîné âgé de 20ans. Il ne l'a jamais fait!! Mon fils est le seul témoin qui n'a pas été entendu durant les auditions. Comme par hasard...

La situation éclate en novembre 08. Mes enfants refusent de se rendre chez leur père!!!!
Le plus petit souffrait continuellement de maux de ventre depuis plus d'un an qui se sont aggravé au début de l'automne 2008. Le grand s'est mis en échec scolaire et moi, pour la première fois de ma vie, j'ai dû faire appel à des anti dépresseurs... et je peux vous dire que je ne suis pas d'un caractère fragile!!

Nous avons vécu l'enfer et le vivons encore.... En mars 09 j'ai encore dû me rendre au tribunal à cause des enfants!! Non seulement il continu d'en demander la garde, mais ils ont été trtaîté de menteurs, de voleurs, de sals gamins par le père et par une lettre de sa compagne!!
La juge me dit qu'il faut rétablir absolument les droit de visite pour leur bien, même si cela doit mal se passé. De ce fait, elle ordonne une "enquête" sociale auprès de la protection de l'enfance..
Quand je vois l'AS la 1ère fois, elle était gentille, la 2ème fois légèrement menaçante... elle laissait sous entendre que je chercherais à obliger mes enfants à dire ce que je voulais... Elle avait vu le père!!!

Elle a entendu les enfants, y compris mon fils aîné.. Elle est venue voir ou nous vivions... puis elle me dit qu'il lui faut quelques jours pour réfléchir!! Plus de nouvelles durant 2 mois!!

J'écris au juge et dénonce les mensonges, vices de procédure, ainsi que les persecutions que mes enfants et moi-même subissons, et cela sous le couvert de la justice. Je lui dit également que les 125.- de frais dû à l'audience de mars, qu'il n'avait qu'à la donner à mon ex.
Suite à ma lettre, il dit à mon avocat ne pas pouvoir répondre à mes griefs... mais je reçois un rappel des 125.- que je ne payerai pas, ainsi qu'une lettre de l'AS qui tout à coup avait urgence à restaurer les droits de visite avec le père. . Je n'ai même pas répondu!!

Juste avant ma lettre au juge, j'ai dû me rendre chez mon ex, pour l'expertise de la maison. Il manquait le questionnaire pour l'architecte . Par contre, l'expert se mit à me repprocher d'avoir fait de l'équitation durant 1 an pendant mon mariage!!! Je devais prouver les travaux que j'avais fait, il était nié que j'avais travailler dans l'affaire familiale, par contre lui, n'a rien besoin de prouver. Quant à l'amie de mon ex, elle était présente et dominait la situation. Je dit à l'expert qu'elle n'a rien à y faire, mais il répond qu'il a accepté qu'elle soit présente. La situation s'est tellement envenimée, que je suis partie.

Depuis 07 je me bat pour récupérer la différence du taux VD/VS pour les alloc, car je suis en droit de les avoir. La civaf a à plusieurs reprises contacté mon ex, il a répondu qu'il ne souhaitait pas faire de demande pour ses enfants... Mais moi, j'ai été assez stupide pour faire les démarches afin qu'il touche les alloc (3ème enfant) qui sont plus élevées pour la gosse qu'il a eu ensuite.

Ni mon avocat, ni les juges n'ont réagit, malgré mes multiples demandes!! Et il continu de refuser aujourd'hui!!

Voilà ou j'en suis!! Persécutée, épuisée, écoeurée et totalement seule pour me battre face à tout un système juridique pourri qui s'est lié à mon ex!! Personne malgré mes recherches n'a pu ou voulu m'aider!!

Tout le monde se fout des enfants et des saletés qui se passent ici en réalité, on fait la politique de l'autruche et on se tait. Quand on essaie d'en parler on se fait traiter de menteuse!!

Ca rapporte du fric et on s'amuse bien!! Mais là moi je ne suis plus prête à discuter et il faudra qu'ils assument tous leurs actes au moment ou ils voudront revenir à la charge!! Parce qu'à la vie ou à la mort, je ne lâcherai pas! Ils sont allés bien trop loin et ils ont touchés à ce qu'ils ne devaient pas; mes enfants!!

Désolée pour ce long trop long message!! je l'ai écourté au max!! Mais je devais le dire, car malgré tout, je sais ne pas être la seule dans mon cas...

Amicalement

Marie

" Ce n'est pas parce qu'on ne veut pas le voir qu'une situation n'existe pas"
Marie
New member
 
Messages: 5
Inscrit le: Sam 12 Sep 2009 11:11

Messagepar polo48 » Dim 13 Sep 2009 03:20

Chère Marie,

Merci pour ce témoignage poignant.

Dur de se battre contre des moulins à vent mais bravo pour votre combativité et lucidité !!

Plusieurs points fondamentaux sont abordés :

1. Enfants / services sociaux

Malheureusement, on trouve de tout chez les assistants sociaux. Des bons comme des influençables ou j'menfoutistes...!

Récemment à Genève, on a vu que les services vétérinaires sont plus prompts à intervenir que les services de la protection de la jeunesse (deux enfants en bas âge laissés à l'abandon dans l'appartement de la mère qui passe plus de temps à se droguer qu'à s'occuper de nettoyer l'appartement ou de s'ocuper de ses enfants qui vivaient au milieu de détritus, d'excréments et de nourriture avariée.. Les chiens étaient affamés. Sur dénonciation de voisins la brigage vétérinaire est intervenue et c'est ainsi que les deux petits enfants ont été découverts. L'assistant social s'en contrefichait. Il a reçu un blâme et a pu prendre sa retraite anticipée...!)

Comme vous le savez, les rapports des services sociaux ont une influence déterminante sur le juge qui en général suit aveuglément les conclusions des rapports. Pour contrebalancer cette influence, on peut penser à aller voir un pédopsychiatre pour aider les enfants perturbés et en profiter pour lui demander son avis, s'agissant des rapports avec le père. S'il estime qu'ils doivent être limités, vous utiliserez cet avis pour contrebalancer ou influencer le service social. S'il estime qu'il n'y a pas de problème particulier, il faudra se résoudre à admettre que c'est effectivement vous qui projetez sur les enfants le mésentente avec le père...

2. Les tribunaux

Le commun des mortels a logiquement une image un peu idéalisée des tribunaux.

La réalité est que - en matière de droit de la famille - tout est largement standardisé et les tribunaux traitent ces affaires "à la chaîne" (bien souvent, le juge a près de 50% de ses affaires qui ressortent du droit de la famille) et rend des décisions standards en suivant les rapports des services sociaux et en appliquant des barêmes pour fixer les pensions.

Et en Valais, il est vrai que trop souvent tout le monde se connait et qu'il y a trop souvent des "influences" malsaines. Le choix de l'avocat peut dans ces cas être particulièrement important. Si vous prenez un petit jeune sans influence et/ou sans pugnacité, ça ne facilite pas les choses...!

Mais pour rester un peu optimiste, on relève que toutes les décisions peuvent être soumises au Tribunal Fédéral et, par conséquent, les "influences" - même détestables - restent généralement dans un cadre qui peut être géré et dominé.

Mais le combat est rude...!!

Bon courage à Vous et aux enfants.
polo48
Site Admin
 
Messages: 1129
Inscrit le: Lun 28 Mai 2007 12:44

Messagepar Marie » Dim 13 Sep 2009 06:56

Merci à vous cher Polo48 pour votre soutien.
Croyez moi, cela me fait beaucoup de bien!!

Mes enfants voient déjà un pédopsychiatre. Au début, il me disait que son but premier était de recréer le contact avec le père. Quant à moi, je lui ai clairment stipulé que loi ou pas loi, c'était maintenant la volonté des enfants qui primait!! Car quoi qu'on en dise, on en serait pas là aujourd'hui si il y a 4 ans on avait adhéré à ma demande d'enquête sociale. Mes enfants ont subi, qui s'en est soucié?!?

A force de discuter avec les enfants, il commence enfin à comprendre que le moment n'est absolument pas venu pour que mes enfants revoient leur père.

En effet, face aux douleurs de l'abdomen de mon plus jeune fils, j'ai fait faire des analyses qui n'ont rien révélé d'anormal. Cela n'est pas une surprise pour moi, mais afin de pouvoir faire face à ce qui ne manquera pas d'arriver j'ai fait les choses dans les règles de l'art et je voulais quand même être pleinement rassurée.

A cela, il s'avère aujuourd'hui que me enfants vont mieux!! Les douleurs ont pratiquement disparues et l'autre de mes fils que j'ai inscrit à l'étude semble bien mieux disposé à travailler et me dit qu'il arrive mieux à se concentrer.

Il faut dire qu'en décidant de ne plus voir leur père, ils sont totalement sortis de ce conflit, moi je ne leur en parle pas et ils n'entendent plus des horreurs. Quand un enfant entend: "t'as la même sale gu... que t'as mère" ou encore ta mère est folle, c'est une soricère ou encore mieux " la chienne" quand ils parlaient de moi devant mes enfants...
Là, quoi que le pédo psychiatre ou le juge puisse dire........ et ce n'est qu'une toute petite partie de ce qui se passait!!

Quant à l'avocat, je peux vous assurer que je n'ai pas des "jeunets" et en plus celui que j'ai maintenant n'est que le 3ème!!! Le deuxième a renoncé à s'occuper de moi quand son stagière est parti, car il m'a dit ne pas avoir le temps.... je vous laisse apprécier

Et oui, l'hypocrisie sociale dans lequel nous vivons me soulève de plus en plus le coeur.

Comme vous le dites pour ses deux petits qui vivaient dans ces horreurs, qui s'en inquiétaient?!?!
J'ai vraiment la sensation que même les gens qui "savent" se taisent pour leur tranquilité!! Les gens vivent dans la peur en réalité et on est dans un pays dit civilisé et démocratique!!!

Que se soit la justice ou tout simplement notre société en générale, on veut se donner bonne conscience ; On ne cesse de prôner l'équilibre des enfants, leur bien être, etc.... mais quand il s'agit d'agir on en oubli souvent bien vite les principes de ce que je nomme maintenant "l'hypocrisie sociale".

Amicalement

Marie
Marie
New member
 
Messages: 5
Inscrit le: Sam 12 Sep 2009 11:11

Messagepar polo48 » Dim 13 Sep 2009 08:14

Pour vous donner un peu de baume au coeur, le Tribunal Fédéral a dit dans un arrêt du 16 novembre 2007, dans une cause 5A_107/2007 que les souhaits d'un enfant (dans cette affaire l'enfant avait 12 ans) concernant l'attribution de l'autorité parentale ou l'aménagement du droit de visite doivent être pris en considération lorsque le juge statue sur ces questions dans la mesure où il s'agit d'une résolution ferme de l'enfant et que l'âge et le développement de l'enfant permettent d'en tenir compte.

Si vous voulez consulter cet arrêt, allez sur le site du TF :

http://www.bger.ch/fr/index/juridiction ... le2000.htm

Mettez : 5A_107/2007 puis (avec les guillemets) : "16 novembre 2007" et cliquez sur "Rechercher"

Le premier arrêt qui sort est le bon (et il est en Français...!). Les autres sont d'autres arrêts où celui du 16 novembre 2007 est cité.

Vous pouvez aussi songer à faire désigner un avocat pour représenter vos enfants dans la procédure et faire ainsi en sorte qu'ils puissent faire valoir leur propre point de vue sans qu'on vienne vous reprocher de les instrumentaliser. Voir à ce sujet le site "tout sur divorce" -> enfants -> représentation.

Bonne chance et de tout coeur avec vous !!
polo48
Site Admin
 
Messages: 1129
Inscrit le: Lun 28 Mai 2007 12:44

Messagepar droopy3 » Dim 13 Sep 2009 09:15

juste courage !
droopy3
New member
 
Messages: 7
Inscrit le: Dim 03 Mai 2009 11:48

Messagepar Marie » Lun 14 Sep 2009 06:18

Bonjour,

Merci beaucoup pour ses informations. Tout ce que je peux apprendre est bon à recevoir.

Merci droopy 3

Mis à part cela, si quelqu'un sait comment je peux agir pour récupérer les différences de taux VD/VS des allocations... mon ex refuse de faire les démarches et la Civaf dit ne rien pouvoir faire sans son accord.. A t'on le droit d'agir ainsi juste pour nuir délibérement?? Juges et avocats s'en foutent. Alors que puis-je faire??

Amicalement

Marie
Marie
New member
 
Messages: 5
Inscrit le: Sam 12 Sep 2009 11:11

Messagepar polo48 » Lun 14 Sep 2009 08:43

Voir la loi sur le site dans "tout sur divorce" -> conséquences du divorce -> autres conséquences -> allocations familiales

et plus particulièrement l'article 7 al.2 qui vous donne un droit direct
polo48
Site Admin
 
Messages: 1129
Inscrit le: Lun 28 Mai 2007 12:44

Messagepar Marie » Jeu 17 Sep 2009 08:53

Bonjour,

Merci pour les renseigenements. Je vais faire le necessaire pour pouvoir m'y rende et agir en conséquence.

Amicalement

Marie
Marie
New member
 
Messages: 5
Inscrit le: Sam 12 Sep 2009 11:11


Retour vers Discussions libres

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant actuellement ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 0 invité(s)

cron